12 sept. 2010

« S’occuper des autres, c’est s’occuper de soi. » (texte)

« S’occuper des autres, c’est s’occuper de soi. »
N’importe quoi ! S’occuper de soi est bien mieux. Les autres, qu’a-t-il à en faire ? Pour ce qu’ils lui apportent ! Que des ennuis. Ces gamins qui courent dans les escaliers et qui tambourinent à sa porte plusieurs fois par jour. Il va s’en occuper un jour ! Pour sûr ! Un coup de fusil à plomb dans les fesses et ils lui ficheront la paix ! Et cette musique, qui traverse les murs pour l’empêcher de dormir à deux heures du matin. Là, c’est les plombs de l’immeuble qu’il aimerait faire sauter ! Les autres, les autres, il n’en peut plus…
Comme ces jeunes qui passent des heures à discuter sous ses fenêtres à l’heure de la sieste, ça ne le berce même pas, tellement ils parlent fort ! Comme ces moteurs de mobylettes, ces pneus qui crissent, ces échanges verbaux de balcons à fenêtres insupportables… Seul au milieu de cette foule hostile.
Sonnerie.
Il fait un bond, se lève péniblement tout en regardant l’horloge. Ce doit être l’infirmière qui vient, comme tous les jours, s’occuper de lui.
Enfin, quelqu’un pour lui, même si cela ne dure qu’une petite heure, quelqu’un qui va lui faire oublier tous ses tracas, qui va s’occuper de son corps meurtri par les années de son esprit affaibli depuis des mois.
Oui, enfin quelqu’un pour lui…
Septembre 2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

...