4 avr. 2011

Ondes...

Ondes

Une douce brise soufflait dans ses cheveux tandis qu’il marchait le long de la berge. Il s’arrêta devant le muret qui séparait la route de la mer. Un fin banc de sable s’étalait au bas du mur, l’invitant à s’y assoir. Ce qu’il fit. Il ferma les yeux. Le léger clapotis de l’eau lui parvint aux oreilles sans pour autant masquer le ronflement des voitures qui passaient derrière lui. Il se concentra. Il entendit les poulies de quelques bateaux dont l’encre avait été jetée dans la petite baie, les paroles de quelques joggeurs, le sifflement d’un oiseau perché dans un arbre, mais le murmure de la mer était toujours là, bien présent, pour le préparer à en recevoir les fumets, ces odeurs acres d’algues et de sel concentrées qui s’unissaient dans ses narines pour envahir complètement ses poumons. Il avait l’impression d’être le point central d’un ensemble d’ondes auditives et olfactives l’attirant vers le clapotis de l’eau. Il ouvrit les yeux, se déchaussa et approcha la main de l’onde mouvante et fraîche. Les vaguelettes lui léchèrent les doigts, devenant vite entreprenantes pour lui happer jusque le poignet. Il ferma à nouveau les yeux pour se laisser complètement envahir par les bruits, par le souffle marin, la chaleur du soleil sur sa peau ainsi que la fraîcheur de l’eau, se laissant bercer par toutes ces ondes qui l’entraînaient vers le vaste et mouvant univers de la mer.

2 avril 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

...