24 mars 2011

Rêveries (texte)

Les nuages filaient au vent sans discontinuer au-dessus de la maison ; Le soleil dardait de ses rayons le petit jardin éclatant de mille couleurs : des verts, des bleus, des blancs, des jaunes et encore des rouges. Abeilles, coccinelles et sauterelles se disputaient le nectar des fleurs et le repos de leurs feuilles.
Une mésange se posa sur la branche d’un abricotier pour observer une petite fille rêveuse se balançant au bout d’une corde. Elle attrapa un moucheron et s’élança vers le ciel pour disparaître dans la tiédeur du printemps. Judith aperçut l’oiseau du coin de l’œil tout en continuant son observation des nuages : celui-ci ressemble à un coq, tandis que celui-là lui montre un lapin. Oh ! Comme elle aimerait en avoir un pour caresser ses doux poils et se sentir moins seule. Tiens, voilà une voiture. Papa va-t-il rentrer ce soir avant le repas ou sera-t-elle déjà couchée ? Une abeille bourdonne quelques secondes au-dessus de ses cheveux, puis finit par préférer le parfum du buddleia.
Elle pose ses pieds nus au sol pour apprécier l’humidité de l’herbe, elle s’y couche, coupe quelques brins pour en humer l’odeur et continuer son voyage ouateux.
Tiens, un gros chat ! C’est Patouille qui approche en douceur, aux aguets. Il se love contre les jambes de Judith, près de sa main afin qu’elle puisse le caresser tendrement derrière les oreilles ou dans le cou. Il ronronne de satisfaction, ferme les yeux tandis que l’enfant se pers dans les nuages.
Oh ! une licorne, comme elle est belle ! Elle ferme les paupières et s’imagine sur le dos de ce grand et fier destrier blanc filant au milieu des champs, au milieu des blés et des bleuets.
Elle s’endort, son petit visage enfin détendu, une main sur le chat et l’autre sous sa tête, avec un mince sourire au creux de ses lèvres rouge de jeunesse.
29 mars 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

...