18 mars 2012

Délicatesse (texte)


Un rai de lumière jaillit et vient se poser délicatement sur la peau tendre et rosée d’Annabelle.
 Il enveloppe son corps, épouse les courbes de ses hanches, caresse son ventre. Elle ferme les yeux, imagine la main chaude et douce d’un homme, ses doigts glissant  sur le grain de sa peau en suivant les routes de son dos jusqu’à sa nuque pour s’arrêter dans ses cheveux ou en empruntant celles de son torse jusqu’à ses seins. Les caresser avant de se diriger vers son pubis.
Mais ce n’est qu’un rayon du soleil. Annabelle s’enroule dans ses draps et ferme les yeux afin de poursuivre son rêve.


Dessin de Vanille.
Mars 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

...