27 nov. 2014

Douce fraîcheur du soir. (texte et photos)





Un ruban de brise se glisse entre les feuilles des arbres, jouant une petite mélodie d’été pour accompagner le chant crépusculaire des insectes, butinant depuis le matin sur les mille couleurs des près brûlés par le soleil.
Un rayon se glisse à son tour entre les branches des arbres sur les berges d’un ruisseau, éblouissant quelques demoiselles posées nonchalamment sur les longues tiges des plantes aquatiques. Leur ballet aérien, aux reflets bleus métallisés, s’intensifie quelques instants au gré de la brise, tandis que l’onde du ruisseau coule inexorablement le long de la berge, caressant de ses doux et humides doigts les rochers, entraînant les feuilles vers des contrées lointaines alors que les poissons résistent délicatement aux assauts du courant.
La brise se glisse dans le miel de ses cheveux telles les mains d’un amant, elle caresse sa nuque et lui procure cette agréable fraîcheur des sens que seul le soir peut procurer.

© Claudine Mistral  11 juillet 2013 
 



 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

...